ACCUEIL I INFORMATION SUR L'AUDITION I L'OREILLE ET SON FONCTIONNEMENT

L'OREILLE ET SON FONCTIONNEMENT

FONCTIONNEMENT

L’organe de l’ouie comprend trois parties :

  • l'oreille externe, constituée du pavillon et du conduit auditif. Le conduit auditif guide le son jusqu’au tympan , membrane mise en vibration par les variations de pression
  • l'oreille moyenne, constituée par une chaîne de 3 osselets : le marteau, l'enclume et l'étrier, elle transmet les mouvements du tympan à l'oreille interne
  • l'oreille interne est au cœur du système auditif, c'est un milieu liquide renfermant deux ensembles fonctionnels : le vestibule, organe de l'équilibre et la cochlée ou limaçon, dédiée à l'audition.

La cochlée qui abrite environ 15 000 cellules sensorielles a une triple fonction :

  • elle amplifie les vibrations qui lui parviennent
  • elle transforme l'énergie vibratoire en influx nerveux
  • elle analyse les sons et les aiguille selon leur fréquence vers les différentes fibres nerveuses spécialisées qui lui sont connectées.

Le son

Un son stimule spécifiquement le système auditif, et induit une sensation auditive représentative du son qui l'a fait naître. Chaque son est fait d'un ensemble particulier de fréquences (spectre) lui conférant une originalité qui permet de l'identifier et qui constitue la source des informations que nous avons sur l'environnement proche.

L'intensité des sons est exprimée en décibels (dB) dans une échelle allant :

  • de 0 dB, seuil de l'audition humaine au-dessous duquel aucun son n'est perceptible.
  • à 120 dB, niveau très élevé, nocif pour l'oreille, limité supérieure des sons naturels de notre environnement.
  • Des sons plus faibles, inaudibles par l'homme, et plus forts, extrêmement dangereux, peuvent exister.
    Les fréquences perçues par l'homme sont comprises entre 20 et 20 000 hertz ; certaines espèces animales entendent jusqu'à 100000 hertz, d'autres à partir de quelques hertz.
  • au-dessus de 85 dB, les sons deviennent nocifs pour l'oreille.



Schéma de l'oreille :


schema de l'oreille

Les fibres nerveuses et les aires auditives

L'influx nerveux généré par la cochlée est conduit jusqu'aux aires auditives du cerveau par un faisceau de fibres nerveuses dont chacune porte une partie des informations résultant de l'analyse effectuée par la cochlée.
Le cortex cérébral interprète le message sonore et génère la sensation auditive, image perceptive du message sonore captée par l'oreille.


Conseils pratiques (en vidéo)

Où nous trouver

Nous contacter